• Réalité et perception de la réalité

    Bonjour!

    Aujourd'hui un autre post à mettre dans mon dossier accueil.

    À lire si vous n'avez rien d'autre à faire. 

     

    Vous êtes vous déjà demandé pourquoi l'éducation est si longue en temps.

    Nous les humains sommes-nous tous lents à la détente comme on dit?

     

    Ici au Québec si on oublie la maternelle, il faut faire 6 années au primaire puis 5 années au secondaire.

    Ensuite arrive le C.E.G.E.P. avec encore de 2 à 3 ans et pour ceux qui adorent l'étude, l'université est là

    avec ses 3 à 4 ans d'étude.

     

    Est-il nécessaire d'aller si longtemps à l'école? Je dirais que la réponse est non.

    Mais il y un but qui se cache derrière ces longues années d'éducation.

    Ce but, promulgué par les autorités en place, est de rendre tout individu docile et conforme pour que la société soit

    facile à diriger et à contrôler par ceux qui détiennent le pouvoir.

     

    Admettez que si pendant 11, 14 ou 16 ans vous marchez au son de la cloche qui signale le début ou la fin

    d'un cours, vous continuerez à fonctionner au son de la cloche pour aller travailler ou aller à la pause du lunch

    sans problème. Vous aurez été conditionné pour fonctionner au son d'une cloche pendant 11 à 16 ans.

     

    Quand vous ferez votre entrée sur le marché du travail, toute compagnie pour laquelle vous travaillerez, pourra

    donc continuer à vous faire fonctionner au son d'une cloche sans que vous ne disiez un mot.

    Pratiquement toute votre vie, de votre première année d'école jusqu'à l'heure de votre retraite, qui est aussi décidé

    par le pouvoir en place, le son d'une cloche ou l'aiguille d'un cadran qui marque les heures dirigera votre vie.

     

    Ce système de conditionnement fait le bonheur des gouvernements et des capitalistes.

    Tous ces moutons conditionnés à fonctionner au son d'une saloperie de cloche. Ha! Ha! Ha! Comme ils doivent en rire.

    Pourquoi allez-vous travailler? Est-ce que c'est pour faire comme tout le monde?

    Encore cette manie de copier les autres jusqu'à la moindre vis.

     

    Les gouvernements n'aiment pas les rebelles. Ils préfèrent niveler les différences. D'ailleurs dans le monde du travail, beaucoup

    de compagnies font porter un sarrau ou un costume à leurs employés. Le but de ceci est de masquer les différences.

    Tout le monde devient identique, l'individu disparaît au profit de l'organisation.

     

    Un gouvernement veut la même chose de tout citoyen. L'individu devient un numéro d'assurance social.

    Pour un gouvernement le citoyen n'existe pas vraiment. Seul le peuple dans son ensemble, mouton et bon payeur de taxe existe.

     

    Le gouvernement vous dirige et connait tous vos gestes importants.

    Vous voulez avoir une auto, il faut payer un permis de conduire ainsi que les taxes de vente sur l'auto au gouvernement.

    Vous voulez couper un arbre sur votre propriété, il faut un permis de votre ville.

    Vous voulez rénover votre maison, il vous faut un permis de votre ville

    Vous voulez faire un feu il vous faut un permis sinon ce sera une bonne amende.

    Vous voulez faire une fête chez-vous et cela peut faire du bruit tard la nuit, il vous faut un permis.

    Vous voulez une maison, il faut payer les taxes sur la valeur de la maison au gouvernement.

                 (Le gouvernement sait alors que vous avez une maison.)

    De plus il faut payer les taxes immobilières de votre ville à chaque année sur la valeur de votre maison.

    L'automobile et la propriété sont deux puits sans fond qui rapportent plein de frics aux autorités en place.

    Par conséquent s'il vous faut mordicus une auto et une maison, prenez les de valeur modeste ainsi vous

    donnerez moins d'argent au gouvernement. N'oublier pas aussi que plus votre voiture est grosse plus vous

    devrez payer pour faire le plein d'essence et les assurances. Si vous n'aimez pas donner votre argent aux pétrolières,

    utiliser une petite voiture et de tant à autre quand la distance à parcourir est courte, prenez vos jambes et marcher.

    Vous diminuerez la pollution de l'air tout en faisant faire à votre organisme un peu d'exercice pour le garder en forme.

     

    Finalement, que sommes-nous pour le pouvoir en place?

    Un numéro d'assurance social qui contribue financièrement à la gloire de l'état.

     

    En tant qu'individu, nous voulons simplement vivre notre vie et profiter de la vie?

     

    Mais malheureusement, il y a toujours des gens qui veulent diriger notre vie.

    Depuis très longtemps, l'état et la religion ont toujours voulu nous diriger.

    Ce n'est pas pour rien qu'on appelle l'état et la religion, le pouvoir de l'état et le pouvoir religieux.

    L'un comme l'autre n'existe que pour avoir le pouvoir. C'est tout. Le pouvoir absolu de régner sur nos petites têtes de mouton.

    Eux prétendent qu'ils connaissent le chemin à suivre. Nous, les moutons, on est trop bête pour connaître le chemin à suivre.

    Quoi, que dites-vous? Nous les moutons qui se remuent au son d'une cloche, on pourrait savoir le chemin à suivre.

    Mais vous déconnez là, il nous faut un guide spirituel (l'église) ou capitalisme (l'état)

    qui sait comment dépenser l'argent qu'on gagne. 

     

    Nous, les moutons,  on ne sait pas quoi faire avec notre argent, comment le dépenser et vouloir le garder n'est pas une bonne

    idée car vouloir garder l'argent qu'on a gagné peut nous brûler les doigts. Donnons le à l'état ou à l'église. Ce sera mieux pour

    nous car eux savent comment le dépenser.

     

    Travaillons tous en coeur pour l'état et ainsi avoir de belles routes

    et travaillons pour l'église pour avoir une bonne place au paradis.

     

    Mais le problème est que l'église est aujourd'hui très riche et nous les moutons, nous ne sommes pas encore certain d'avoir

    chacun une place de première réservée au paradis.

     

    L'état est riche. Il dépense des millions à gauche et à droite. Les pots-de-vins virevoltent dans les airs et passent au-dessus de

    nos têtes de petits moutons. Mais les ponts tombent sur la tête des petits moutons. Les rues sont pleines de nids de poule et le

    petit mouton brise sa voiture dans les nids de poule. Où est allé l'argent qu'ont donné les petits moutons à ce puit sans fond

    qu'est l'état.

     

    Pourquoi les ponts tombent sur la tête des petits moutons? Pourquoi les routes sont pleines de nids de poule?

    Pourquoi certains de nos députés dorment à l'assemblée nationale? Est-ce l'heure du verre de lait et de la pause dodo?

    Pourquoi le fonctionnaire de l'état est plein d'argent alors que le petit mouton peine à faire les paiements sur son auto

    et sa maison.

     

    Pourquoi le petit mouton doit payer pour la retraite de luxe des fonctionnaires?

    Les fonctionnaires vont-ils payer pour sa retraite à lui, le petit mouton?

    Certainement pas, le petit mouton n'a qu'à crever rapido presto. C'est tout.

     

    La vie semble compliquée. Où s'en va l'humanité avec sa consommation sans limite des ressources de la Terre.

    Les dépotoirs débordent, télévision, magnétoscope, vieil ordinateur, technologie dépassée juste bonne à remplir les dépotoirs.

    Consommer, mais consommer bande de petits moutons stupides. Consommer et faites rouler l'économie nom d'un chien.

    Mais qu'attendez-vous pour consommer bande de moutons, bêêêê, bêêêê, bêêêê, le Messie peut-être?

    Vivre c'est consommer et consommer c'est vivre nous crient les capitalistes purs et durs.

    Nous croulons sous le poid des publicités. On peut même se faire tuer par une publicité comme cela est arrivé à une femme

    dans un terrain de stationnement en Ontario pendant une journée de bourrasque de vent. Un panneau publicitaire transporté

    par les vents forts est venu la frapper par derrière et l'a tué.

     

    Se faire tuer par une saloperie de pub, ça va faire les conneries des capitalistes.

     

    Le bonheur est-il vraiment dans l'accumulation de bien matériel?

    Sommes-nous vraiment heureux si on passe la majorité de son temps à astiquer et épousseter nos bien matériels?

    Le riche a peur des voleurs car il a beaucoup de bien matériel. Mais le petit mouton qui n'a pas grand chose

    a-t-il vraiment besoin d'un système d'alarme dernier cri pour protéger ses avoirs.

     

    Foutue matière, mais qu'est-ce que de la foutue matière?

    Les savant nous disent que si on enlevait l'espace entre le noyau des atomes et les électrons, l'humanité tout entière

    tiendrait dans un dé à coudre. Alors de la matière c'est du vide.

     

    Travailler pour se payer une auto revient donc à travailler pour se payer du vide.

     

    Et une bombe atomique pourquoi est-ce que ça pète si fort?

    La matière c'est du vide mais la matière c'est aussi de l'énergie.

     

    Tout ce qui est matière est donc simplement de l'énergie en vibration.

    Notre corps est matière donc nous sommes de l'énergie. 

    La matière, cette énergie, peut-elle mourir? De l'énergie est-ce que ça peut venir au monde et mourir?

     

    Si nous sommes que de l'énergie, les problèmes dans la matière, le capitalisme, les guerres, la pauvreté nous concernent-ils?

    Le monde peut-il être changé de l'extérieur? Une guerre qui arrêterait toutes les guerres.

    Un domination qui forcerait les gens à vivre en paix. Vivre en paix avec son voisin ou être zapper de la surface de la Terre.

     

    Ou bien si nous sommes que de l'énergie et que chacun d'entre nous change de l'intérieur.

    Notre énergie rayonnerait autour de nous le bonheur ce qui pourrait amener quelqu'un d'autre à vouloir changer

    de l'intérieur aussi. À son tour, son énergie rayonnerait le bonheur. Comme une rangée de dominos qui tombent,

    l'énergie du bonheur se propagerait d'une personne à l'autre.

     

    Bien sûr il y a aussi le statu quo. C'est-à-dire qu'on peut continuer à s'entre-tuer comme on le fait depuis si longtemps.

    Mais la seule façon d'améliorer le monde est comme on dit de mettre de l'eau dans son vin.

    S'entendre avec les autres n'est pas toujours facile.

    Mais si c'était facile quel effort feriez-vous pour vous entendre avec les autres?

    Presque aucun et vous n'auriez également presque aucun mérite.

     

    Imaginez-vous que vous êtes un astronaute.

    Vous êtes là dans l'espace flottant dans le vide. Sous vos pieds, 400 kilomètres plus bas,

    la surface de la Terre, tel un joyau d'un bleu cristallin. Que voyez-vous? Des frontières, des blancs, des noirs, des églises, des

    mosquées, des capitalismes, des pays, États-Unis, Russie, Chine, Allemagne, Nigéria, Italie. Non bien sûr, rien de tout cela.

    Vous voyez simplement votre monde qui vous donnent tout ce qu'il vous faut pour vivre.

     

    Le gros problème avec l'humanité est que chacun d'entre nous crée sa réalité selon son point de vue.

    On peut dire que chacun d'entre nous est le centre de l'univers car chacun d'entre nous voit le monde selon son point de vue.

    Par conséquent le point de vue que nous avons sur le monde forge notre réalité.

    Si nous disons, c'est effroyable toutes ces guerres dans le monde alors notre point de vue sur le monde est un monde où il ne fait

    pas bon y vivre. Un monde de guerre, de violence et de souffrance humaine.

    Mais si nous disons dans mon monde tout va bien alors notre point de vue sur le monde sera un monde où il fait bon vivre.

    Un monde où règne l'abondance et la possibilité d'avoir une vie de rêve si magnifique  qu'il en est difficile d'en voir les limites.

     

    Nous ne pouvons pas changer les autres par la force. Mais nous pouvons nous changer nous-même.

    Nous pouvons arrêter d'être raciste, nous pouvons arrêter de juger, de porter un jugement sur les autres.

    La Terre est pollué. C'est nous l'humanité qui la polluons. Nous pouvons choisir d'arrêter de la polluer.

    La vie est grandiose dans le sens qu'elle nous offre toujours au moins deux choix:

    aller à droite ou aller à gauche,

    frapper une autre personne ou pardonner à cette autre personne

    donner aux autres ou recevoir des autres

    chercher à toujours avoir raison ou mettre de l'eau dans son vin

    dire oui je veux ou dire non, merci beaucoup

    aimer son prochain et partager avec les autres ou bien être égoïsme, n'aimer que soi et ne rien partager avec les autres.

     

    Chaque option que nous choisissons, forge notre vie, forge ce que nous devenons, ce que nous sommes.

    Chaque point de vue des individus fusionné collectivement en un seul forme le point de vue général de la société.

     

    Si il y a une majorité de point de vue raciste par exemple

    et bien le point de vue général de la société sera un point de vue raciste.

     

    Les guerres sont un point de vue général guerrier de la société sur le monde.

    Ceci implique que beaucoup d'individus ont un point de vue guerrier sur le monde.

    L'individu n'accepte pas la différence chez l'autre en face de lui.

    C'est la séparation, le conflit entre ce qu'il croît devoir être et ce qui est vraiment.

    Tant que la réalité et la version de la réalité perçu par l'individu sont différents,

    alors le chaos persiste dans l'univers de cet individu.

     

    Ceci entraîne les conflits, les guerres et les souffrances humaines. La seule façon pour que cesse les guerres est que les

    individus changent leur point de vue sur le monde. Que les individus changent leur manière, leur façon de percevoir le monde quil

    les entoure. Que les individus acceptent que ce qui existe ne peut être mis dans le moule de la conformité qu'ils imaginent comme

    le seul moule possible de la réalité.

     

    Pour voir la réalité, il faut justement cesser de faire des moules de conformité sur l'environnement matériel qui nous entoure.

    Dans la matière, nous ne pouvons pas être à la fois différent et identique en même temps.

    Du point de vue du mental, notre perception d'un événement dépend de notre point de vue sur le monde.

    Ce point de vue contrairement à notre apparence physique peut être changer pour être en harmonie avec le point de vue des

    autres.

     

    Nous pouvons choisir d'accepter l'autre tel qu'il est.

    Nous pouvons aussi choisir de refuser de l'accepter et alors c'est la guerre.

     

    Puisque la matière n'est que de l'énergie, nous sommes tous en réalité identiques.

    Ce qui reste, c'est le mental, les perceptions, les idées sur ce que nous croyons être ou ce qui devrait être la norme, la réalité.

    Quand un chrétien tue un musulman ou qu'un musulman tue un chrétien, le crime est commis sur la base de la perception qu'à

    l'individu sur le monde.

     

    Pour un chrétien, l'Univers est catholique et aucune autre religion n'a sa raison d'être.

    Pour un musulman, l'Univers est musulman et aucune autre religion n'a sa raison d'être.

    Mais voilà! L'univers n'est ni catholique ni musulman. Un chien, un canard, un écureuil n'est ni catholique ni musulman.

    La religion ne fait vivre personne à part les haut dirigeants religieux qui s'enrichissent avec les dons des croyants.

    Un chien, un canard, un écureuil vivent très bien sans la religion. Tous les poissons dans les océans ne sont aucunement religieux.

    La religion est un point de vue de la race humaine sur la réalité de l'Univers.

    Ce n'est pas le point de vue du chien, du canard sur l'Univers.

    Cela ne signifie pas que ce point de vue de l'humanité sur l'Univers est bon, que ce point de vue soit absolument la réalité.

    La religion du point de vue humain existe parce que l'homme se place au-dessus de toutes les autres espèces animales.

    Ce point de vue ne signifie pas aussi qu'il est vrai. C'est le point de vue des grosses têtes.

    Nous sommes supérieurs à tout autre forme de vie sur la Terre.

     

    Mais si on se trompait. L'énergie de vie qu'il y a dans le chien, le canard ou une simple bactérie est la même énergie de vie

    qui anime tout être humain. Il n'y a pas une sorte de vie pour les animaux et une sorte de vie pour nous les humains.

    Par contre sur le plan évolution, on n'est pas tous sur la même marche, je vous l'accorde.

    Autrement dit, un jour une bactérie aura évolué en être humain. Laissons lui simplement le temps qu'on a eu pour évoluer de la

    bactérie à l'être humain. Si nous humain avons eu le droit d'évoluer, pourquoi toute autre espèce vivante n'aurait-elle pas ce

    même droit. Le droit à l'évolution, le droit de progresser, le droit de changer, le droit de s'améliorer, le droit d'évoluer.

     

    Mes amis!

    Améliorer le monde commence par s'améliorer soi-même.

    À la prochaine! 

    « Les éperviers de Cosmos 1999L'aigle en version modifiée »
    Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    jlm
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 16:22

    Eh ben tu ne mâche pas tes mots... Mais il y a du vrai dans ce que tu dis !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :