• Bonjour!

     

    Aujourd'hui, je vous montre quelques différentes façons de faire clignoter une ou plusieurs DELs.

     

    DELs auto clignotante

     

    La méthode la plus simple est d'utiliser une DEL auto clignotante.

    Le nom anglais pour ce type de DEL est self flashing led ou self blinking led.

     

    C'est une DEL qui contient un petit circuit interne pour la faire clignoter.

    On a même inclut une résistance interne pour limiter le courant.

     

    En mettant quelques LEDs ordinaires en série avec une DEL auto clignotante , on peut faire clignoter

    ce qu'on pourrait appeler une branche de DELs ou une ligne de DELs.

     

    Pour trouver ce type de DEL il suffit de mettre dans Google un terme comme self flashing led ou self blinking led.

     

    On peut également trouver des color changing blinking leds. Ces DELs changent de couleur tout en clignotant.

    Ce type de DELs serait idéal pour faire un petit pendule lumineux.

     

    Clignotant à 2 transistors

     

    En utilisant 2 transistors on peut faire clignoter 2 DELs.

    On peut utiliser des transistors bipolaires PNP ou NPN ou des transistors MOSFET.

     

    Dans Google taper 2 transistors flashing circuit ou fet flashing circuit pour trouver des plans de ce type de circuit.

     

    Utiliser un Timer 555

     

    On peut faire clignoter une ou 2 LEDs avec un Timer 555.

     

    Dans Google taper led flashing circuit timer 555 pour trouver des plans de ce type de circuit.

     

    Utiliser un 4011

     

    On peut faire clignoter des DELs en construisant un oscillateur fait avec des portes logiques NAND ou Non Et en français.

     

    Dans Google taper 4011 led flashing circuit pour trouver des plans de ce type de circuit.Utiliser un 741

     

    Utiliser un ampli op 741

     

    Un ampli op 741 peut être utiliser pour faire clignoter une DEL

     

    Dans Google taper 741 led flashing circuit pour obtenir des plans de montage.

     

    Utiliser un 3909

     

    Le circuit intégré 3909 est conçu pour faire clignoter une DEL le plus longtemps possible.

     

    Pour trouver plus d'information, dans Google taper 3909 led flashing circuit ou simplement ic 3909.

     

    Utiliser un inverser Schmitt trigger 74LS14 ou sa version CMOS 40106

     

    Je vous envoie sur une page en anglais qui explique comment faire un oscillateur à partir d'un Schmitt trigger.

     

    Il suffit de mettre une DEL avec une résistance en série sur la broche de sortie et on a notre clignotant à DEL.

     

    Noter qu'un 74LS14 ou un 40106 sont des circuits intégrés qui contiennent 6 inverseurs Schmitt trigger.

    ====================================================================

     

    Je rappelle que pour calculer la valeur de la résistance en série qu'il faut mettre avec la DEL dans de nombreux circuits

     

    qu'il faut simplement faire Voltage d'alimention moins Voltage de la Del divisé par le Courant de la DEl en milliampère.

     

    Exemple : Voltage d'alimention = 9 volts

                   Voltage de la DEL = 3 volts

                   Courant de la DEL = 30 milliampères

     

    alors le calcul est (9 - 3)/ 0,030 = 200 soit une résistance de 200 ohms.

     

    Noter que la valeur du courant dans la formule est en ampère, donc 30 milliampères c'est 0,030 ampère.

     

    Voilà! C'est tout pour le moment.

     

    Mes amis!

    Quel hiver bizarre nous avons.

    Tout le monde s'en fou en continuant de polluer l'atmosphère en faisant des ballades en auto.

    Je crois qu'il y a juste les ours polaires qui commencent à trouver cette situation catastrophique.

    À la prochaine!

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour!

     

    Suite aux remarques de Gregory sur mon post concernant le fonctionnement du timer 555,

    je rajoute dans ce post quelques précisions sur le fonctionnement du circuit intégré.

     

    Gregory se demandait pourquoi ce ne n'est pas la même patte, plus (+) ou moins (-) de chaque comparateur 

    qui est branché sur la référence et si l'étage de sortie est relié à la borne positive de l'alimentation.

    Schéma bloc du 555

     

    Pour ce qui concerne l'étage de sortie, elle est évidemment reliée à la masse et à la borne positive de l'alimentation.

    Mais mon dessin ci-dessus est un schéma bloc et dans un schéma bloc on ne montre pas tout le câblage d'un circuit.

    Je reviendrai sur la sortie du 555 à la fin du post.

     

    Pour l'instant, regardons plutôt le branchement des 2 comparateurs et ce que fait chaque comparateur.

     

    Noter en passant qu'un comparateur est aussi connu sous le nom d'ampli opérationnel ou parfois d'ampli différentiel.

     

    Un comparateur exécute deux tâches

                  - Il vérifie s'il y a une différence de voltage entre ses deux entrées.

                  - Si le voltage sur l'entrée qui reçoit une tension variable devient plus grand que le voltage fixe sur l'entrée de référence

                     il fera basculer l'état logique de sa sortie.

                                                     La sortie passera au niveau logique haut si le voltage variable a été mis sur l'entrée plus (+).

                                                     La sortie passera au niveau logique bas  si le voltage variable a été mis sur l'entrée moins (-).

     

    Il faut réaliser ici que l'entrée moins (-) inverse la sortie comparée à ce que fait l'entrée plus (+).

    C'est pour cette raison que l'on appelle l'entrée moins (-) du comparateur, l'entrée inverseuse.

     Sortie d'un comparateur

    En anglais l'entrée inverseuse s'appelle inverting input et l'entrée plus (+) s'appelle non inverting input.

     

    Dans la circuiterie d'un timer 555, le comparateur qui a sa référence sur le 2/3 de Vcc

    fera basculer sa sortie à un niveau logique haut quand le voltage sur le condensateur externe dépassera 6 volts.

    Cet état logique haut provoquera sur la bascule un mise à un (set) qui entraîne la conduction du transistor.

    Le transistor en devenant conducteur court-circuitera le condensateur.

    Le voltage du condensateur commencera alors à baisser.

    Le comparateur fera repasser sa sortie au niveau logique bas dès que le voltage sur le condensateur baisse sous 2/3 de Vcc.

     

    Dans la circuiterie d'un timer 555, le comparateur qui a sa référence sur le 1/3 de Vcc

    fera basculer sa sortie à un niveau logique haut quand le voltage sur le condensateur externe descendra sous 3 volts.

    Cet état logique haut provoquera sur la bascule un mise à zéro (reset) qui entraîne le blocage du transistor.

    Le transistor en devenant bloquer permet au condensateur de se charger.

    Le voltage du condensateur commencera alors à augmenter. 

    Le comparateur fera repasser sa sortie au niveau logique bas dès que le voltage sur le condensateur sera plus grand que 1/3 de Vcc.

     

    Pour résumer....

    Comparateur sur voltage 2/3 de Vcc met sa sortie au niveau logique haut si Voltage variable plus grand Voltage référence.

    Comparateur sur voltage 1/3 de Vcc met sa sortie au niveau logique haut si Voltage variable plus petit Voltage référence.

     

    Ci-dessous, j'ai tenté de vous faire un petit dessin qui montre les niveaux hauts sur les sorties des 2 comparateurs.

    Ce n'est pas d'une précision extrême, je le reconnais. C'est juste pour donner une petite idée du processus.

    Niveaux logiques sur les sorties des comparateurs

     

    Maintenant pour revenir sur la sortie du 555.

     

    La sortie, soit la broche 3 du timer, est de type totem pole ou complémentaire.

    Cela signifie que vous avez au moins 2 transistors, un PNP et l'autre NPN.

    Si les transistors sont en version CMOS, vous aurez un transistor de type P et l'autre de type N.

     

    Ci-dessous, une image du web peut vous donner une idée de ce à quoi ressemble une sortie totem pole.

    Une sortie totem pole

    La version A utilise des transistors bipolaires alors que la version B utilise des transistors CMOS.

    Le haut serait branché à V+ et le bas à la masse.

    La connexion de gauche serait sur la sortie de la bascule et la connexion de droite serait la broche 3.

     

    Qu'est-ce que cela signifie?

     

    Cela signifie que lorsqu'un transistor conduit l'autre est bloqué.

     

    Un transistor est situé entre la masse et la broche 3

    alors que l'autre transistor est entre la broche 3 et la borne positive de l'alimentation.

     

    Ci-dessous, le 555 allume une DEL à gauche sur un niveau logique haut et à droite sur un niveau logique bas.Sortie du 555 

    Noter que mes flèches rouges représentent le sens réel du courant, soit du négatif vers le positif.

    Dans les livres d'électronique, on analyse les circuits en prétendant l'inverse, que le courant va du positif vers le négatif.

    Les images ci-dessus représentent une version simplifiée de la sortie du 555.

     

    Ci-dessous, une image plus complète de la circuiterie à l'intérieur d'un 555 en version CMOS.

    En jaune, le comparateur sur 2/3 de Vcc.

    En vert pâle, les 3 résistances qui divisent le voltage.

    En rose, le comparateur sur 1/3 de Vcc.

    En mauve, c'est la bascule puis complètement à droite, en violet, c'est l'étage de sortie.

    Finalement en bleu pâle, c'est le transistor qui court-circuite le condensateur externe.

    Circuiterie de l'intérieur d'un 555 

    GND (ground) = broche 1                      VCC = broche 8

    TRIG (trigger) = broche 2                     DISCH (discharge) = broche 7

    OUT (output) = broche 3                       THRES (threshold) = broche 6

    RESET = broche 4                                CONT (control) = broche 5

     

    Noter que l'image ci-dessus provient du site Wikipedia.

     

    Pour le fonctionnement de base du 555 visiter mon premier post sur le 555.

     

    Pour terminer, en format PDF, le livre IC Timer Cookbook, la première édition.

    Ce livre, en anglais, explique en détail le fonctionnement du timer 555.

     

    Mes amis!

    Bon bricolage et passez un bel été.

    À la prochaine!

    Yahoo!

    2 commentaires
  • Bonjour!

    Comme cela vous est sûrement arrivé,  à force de rajouter des liens dans ses préférés, 

    on finit par en avoir une si grande quantité, qu'il vient un temps où il faut faire un peu de ménage.

     

    J'ai retrouvé trois liens vers des articles de Ray Marston qui peuvent intéressés ceux qui bricolent en électronique.

     

    Premièrement, il faut savoir que Ray Marston est un spécialiste de l'électronique qui a publié plusieurs livres sur ce sujet.

    Il a écrit de nombreux articles dans des magazines américains et ses articles étaient toujours très intéressants.

    Ces articles sont en anglais mais si vous êtes un passionné d'électronique cela ne vous arrêtera pas.

     

    Le premier fichier PDF concernent les circuits oscillants.

    En tant que bricoleur on utilise principalement le timer 555 pour faire un circuit oscillant

    mais ce fichier PDF de Ray Marston nous montre comment faire cela en utilisant des portes logiques CMOS.

     

    Augmentez vos connaissance sur les circuits oscillants en lisant cet article qui s'intitule All about CMOS clock circuits.

    Noter que le lien ne nous am;ene pas directement sur le fichier PDF. Regarder à la lettre C pour CMOS clock circuits.pdf

     

    Note : Si le lien ci-dessus vous amène sur la page des index, allez à la lettre C puis cliquez sur CMOS Clock Circuits.

     

    Le second fichier PDF comporte 4 parties et vous fera découvrir en profondeur ce qu'est un transistor à effet de champ.

    Alors pour approfondir vos connaissance sur le transistor à effet de champ, lisez l'article FET - Principe and circuits.

     

    Tout comme le transistor unipolaire, le transistor à effet de champ peut servir à faire des oscillateurs, amplificateurs, etc.

    Les deux fichiers PDF contiennent de nombreux petits circuits pour nous montrer comment utiliser ces composants électroniques.

     

    Le troisième article de Ray Marston a été adapté en format HTML et concerne l'utilisation de la photocellule.

    Dans cet article on apprend donc comment construire un circuit qui détecte la lumière en utilisant une photocellule.

    L'article à découvrir a pour titre Photosensitive devices.

     

    Donc en conclusion, trois liens très intéressants à découvrir

    si on aime augmenter son savoir avec de nouvelles connaissances en électronique.

     

    Je rappelle, les trois articles sont en anglais, mais puisque c'est de l'anglais technique,

    il est facile de comprendre de quoi on nous parle. 

     

    Si vous aimez son style pour écrire un article, vous pouvez trouver sur le web de l'information

    sur les livres qu'il a écrit en tapant dans la zone de recherche de Google : Ray Marston books.

     

    Si vous débutez dans l'électronique, il y a le livre L'électronique pour les nuls qui pourraient vous intéresser

    ou peut-être ce qu'on appelle un Electronic project lab comme celui-ci permettant d'assembler 300 circuits différents.

     

    Quand j'étais plus jeune, j'avais eu un de ces kits pour assembler des circuits.

    C'est très facile à utiliser. Il y a un livre montrant le circuit puis chaque étape est décrite

    pour nous dire où brancher notre bout de fil. 

     

    Je me souviens que j'avais assembler un circuit pour faire une radio et pour l'antenne, j'avais connecté

    la fin d'un grand fil à un moustiquaire dans la fenêtre. Je captais des voix et j'ai fini par me rendre compte

    que ce que je captais était une conversation téléphonique entre deux bonnes femmes.

     

    Par le passé, le signal entre un téléphone et sa base n'était pas encodé comme on le fait maintenant

    et c'était ce signal que je captais avec ma radio. Il devait y avoir une madame par très loin de moi

    dans le voisinage qui utilisait un téléphone avec une base et je captais tout ce qu'elle disait avec

    le petit circuit que j'avais assemblé.

     

    OK!

     

    Mes amis!

    La connaissance est un petit radeau sur le vaste océan de l'inconnu.

    À la prochaine!

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour!

     

    Je lisais sur des forums traitant d'électronique que des personnes cherchaient des circuits

    pour faire papilloter de façon aléatoire la luminosité d'une ampoule.

     

    Comme je savais que j'avais dans un cartable quelques-uns de ces circuits, je fais donc ce post aujourd'hui.

     

    Il faut comprendre que vouloir faire papilloter une lumière ce n'est pas vouloir faire clignoter une lumière.

     

    Faire papilloter une lumière, c'est faire varier l'intensité lumineuse d'une ampoule un peu comme celle d'une chandelle.

     

    En anglais on appelle cela flickering light bulb.

     

    Idée #1

    Une façon de parvenir à ce résultat est d'utiliser plusieurs circuits qui oscillent sur des fréquences différentes.

     

    En envoyant le voltage cumulé des sorties des oscillateurs sur la gâchette d'un SCR, on fera papilloter une lampe.

     

    Le circuit ci-dessous fait justement cela.

    Il envoie à l'ampoule tous les pulses négatifs de l'alimentation alternative grâce à la diode 1N4005.

    Circuit 1 pour faire papilloter une ampoule

    Autrement dit, chaque demi cycle négatif de l'alimentation alternative va directement à l'ampoule sans être modifié.

     

    Mais la valeur des pulses positifs est modifiée par SCR1 donc la gâchette est contrôlée par la sortie des 3 circuits oscillants.

     

    Chaque circuit oscillant a un condensateur de 1 uF (microfarad), soit C2, C3, et C4.

     

    Mais les résistances R1, R3 et R4, de valeur différente, amènent les oscillateurs à avoir des fréquences d'oscillation différentes.

     

    La lumière vacillera donc en intensité entre 50% et 100% de son intensité lumineuse un peu comme la luminosité d'une chandelle.

     

    Ce circuit est simple à faire mais puisqu'il utilise un voltage de 110 volt en entrée, il faut agir avec prudence.

     

    Si vous ne comprenez pas la différence qu'il y a entre un voltage de 110 volts CA et le voltage d'une pile de 9 volts

    alors n'essayez pas d'assembler ce circuit car vous pourriez vous électrocuter.

     

    Si vous êtes en Europe, il faudra remplacer le transfo de 110 volts/18 volts en entrée par un transfo 220 volts/18 volts.

    Le SCR C106 est bon jusqu'à 600 volts. Alors que l'on soit d'un côté ou l'autre de l'Atlantique, ça devrait aller.

     

    Pour ce qui concerne la diode 1N4005, elle supporte une tension inverse répétitive jusqu'à 600 volts 

    et un courant de conduction avant de 1 ampère (forward current).

     ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Idée #2

    Ci-dessous, un autre circuit fait vaciller la luminosité d'une petite ampoule en utilisant 2 oscillateurs conçus à partir d'un 4011.

    Circuit 2 pour faire vaciller la luminosité d'une lampe

     ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Idée #3

    Si on voudrait pouvoir utiliser une ampoule de 60 ou 100 watts avec le circuit ci-dessus, 

    il faudrait remplacer la lampe L1 du circuit par le circuit que vous voyez ci-dessous.

    Circuit pour utiliser une ampoule de 60 ou 100 watts

     

    La résistance R7 de 22 ohms du circuit fait avec un 4011 devrait aussi être remplacée par une valeur plus grande.

    La diode en entrée du MOC3010 demande 50 milliampères.

    Il faut donc ajuster la valeur de R7 pour qu'il laisse passer comme 35 ou 40 milliampères

    et le transistor Q1 laisserait passer une quantité supplémentaire variable de courant, ce qui ferait vaciller la luminosité de la lampe.

    Cet ajustement de R7 demanderait sûrement quelques essais à faire pour trouver la bonne valeur.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

    Idée #4

    Une autre méthode pour obtenir cet effet de papillotement serait d'utiliser un microcontrôleur.

    Évidemment avec un microcontrôleur, il faut le programmer.

    Il faudrait écrire un programme qui ferait papilloter l'ampoule comme on le désire

    et brûler ce programme dans la mémoire du microcontrôleur. 

     

    Pour tout coeur vaillant qui serait intéressé à apprendre comment utiliser et programmer un microcontrôleur,

    un petit coup d'oeil sur le microcontrôleur Arduino pourrait s'avérer judicieux.

     

    Le microprocesseur Arduino est utilisé par les bricoleurs en électronique.

    On peut se le procurer un peu partout sur le web comme par exemple ici sur Amazon.ca.

    Ce microcontrôleur permet d'inventer un produit en quelque sorte dont le coeur serait le microcontrôleur Arduino.

    On trouve même sur Amazon, un livre Arduino for Dummies soit en français Arduino pour les nuls

     

    Ci-dessous, une vidéo où un parfait débutant nous explique ses découvertes sur l'Arduino.

     

    Pour voir plus de vidéos sur l'Arduino, taper dans la zone de recherche sur Youtube arduino tuto français.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

    Idée #5

    Une autre manière de faire varier l'intensité d'une lumière est d'utiliser l'audio.

    On branche le circuit sur une chaîne de son stéréo ou bien il y a un microphone à l'entrée du circuit

    Ainsi, les sons sont transformés en lumière. En anglais on appelle un tel circuit, un color sound organ.

     

    On peut fabriquer soi-même un circuit qui fait cela de A à Z.

     

    On peut aussi simplement assembler un kit.

    Il suffit de mettre color organ kit ou 3 channels color organ kit dans Google pour en trouver.

    Comme exemple, voyez ce kit d'orgue lumineux MK86 de Velleman avec microphone.

     

    Bien sûr, on peut acheter ce type de produit dans un commerce qui vend de l'éclairage pour discothèque

    ou des gadgets pour la maison ou encore sur eBay. Essayer avec le terme 3 channel color organ display.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

    Idée #6

    Finalement, on peut acheter sur le web une de ces ampoules dont le filament bouge.

    Sur le site de Youtube, mettez simplement le terme balafire flicker bulb pour trouver de nombreuses vidéos sur ce type de lampe.

     

    On trouve également dans le commerce ce qu'on appelle des chandelles électroniques.

    On remplace la flamme d'une chandelle par une diode électroluminescentdont on fait varier l'intensité lumineuse.

    Ainsi, si on oublie d'éteindre la chandelle, on ne risquera pas de mettre le feu à sa maison.

     

    Dans Google, mettez simplement le terme chandelle électronique ou le terme anglais electronic candle

    pour obtenir plus d'information sur ce sujet.

     

    Noter que j'ai par le passé publié un post sur comment faire varier l'intensité de 2 ampoules qui pourrait vous intéresser.

     

    Une dernière chose,

    sur Youtube, entrer flickering light circuit ou encore flickering halloween light circuit

    pour trouver des vidéos sur ce sujet.

     

    Mes amis!

    Qu'est-ce qui se passe? C'est la lumière ou si ce sont mes yeux qui papillotent.

    À la prochaine!

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour!

    Je reviens aujourd'hui avec des explications sur comment connecter un flash électronique à un circuit.

    Pour ceux qui ont peu de connaissances en électronique, il peut paraître difficile de connecter un flash électronique sur un circuit.

    Mais ces difficultés disparaissent, lorsqu'on comprend le fonctionnement d'un flash et la manière de déclencher l'éclair.

     

    Si on regarde sous le sabot d'un flash moderne, on peut trouver jusqu'à cinq points de contact.

    Pour déclencher l'éclair seul le gros contact au centre et les deux petites lamelles métalliques sur les côtés du sabot

    servent au déclenchement du flash. Les autres contacts servent à l'exposition automatique et à faire allumer une del dans le viseur 

    de l'appareil-photo pour indiquer que le flash est prêt.

     

    Sur l'appareil-photo, la griffe de contact est en métal car elle est un point de contact électrique avec les lamelles sur le sabot du flash.

    Du plastique noir sert à isoler le contact central, un cercle en gris, qui sera connecté au flash par la bille au centre sous le sabot

    du flash. Cette bille est maintenue en place par un ressort. Quand on pousse le flash dans la griffe de contact de l'appareil-photo,

    cette bille remonte à l'intérieur du sabot du flash. Les lamelles sur le sabot du flash sont minces et agissent comme des ressorts

    pour assurer un bon contact électrique avec la griffe de contact de l'appareil-photo.

     

    Dans l'image ci-dessous, j'ai mis le pied du flash un peu transparent pour mieux voir ses contacts.

    Connecter un flash à un appareil-photo

    Pour plus d'information sur l'interface entre le pied d'un flash et la griffe de contact d'un appareil- photo,

    il suffit de mettre dans Google le terme de recherche flash hot shoe pinout.

     

    Maintenant pour relier un flash à un circuit, il faut couper le connecteur du cable qu'on relierait à l'appareil-photo.

    Ce connecteur est inutile puisque le cable n'est pas connecté à l'appareil-photo mais à notre circuit.

    Mais un cable-allonge pour un flash moderne coûte cher et vous ne voulez probablement pas le couper.

     

    Il y a trois solutions à ce problème. 

    Solution 1 : acheter un vieux flash électronique sur eBay qui utilise un cable-allonge à 2 fils.

                      Ainsi, il faudra acheter un câble-allonge PC à PC ordinaire à 2 fils.

                      Par exemple, on peut trouver un flash Vivitar 283 pour 10 dollars sur eBay.

                      Le Vivitar 283 est un flash à thyristor qui permet d'avoir une série d'éclair rapide

                      ce qu'un flash entièrement manuel ne peut pas faire.

     

    Solution 2 : acheter un câble-allonge qui a une griffe de contact à un bout et une prise PC à l'autre bout.

                      En anglais on appelle ce type de câble-allonge : "flash shoe to pc cord".

     

    Solution 3 : acheter une griffe de contact qui a une prise PC sur le côté (flash shoe adapter with pc).

                      Il faudra acheter un câble PC à PC à 2 fils et couper une extrémité du cable.

                      Le connecteur PC qui reste est connecté sur la griffe alors que l'autre bout du cable

                      est soudé sur la plaquette de montage du circuit.

     

    On peut trouver tous ces accessoires, un vieux flash, un câble-allonge avec une griffe, une griffe avec une prise PC sur eBay.

     

    Pour des circuits de déclencheur audio ou par détection de lumière, à assembler soi-même, voir le site HiViz.

    Sur ce site vous pouvez aussi trouver des cables pour relier le flash à un PCB board (plaquette de circuit imprimé).

     

    Maintenant, lorsqu'on coupe le bout d'un cable-allonge PC à PC à 2 fils, on trouvera bien sûr 2 fils.

    Avec celui que j'ai coupé, il y avait un fil nu qui s'enroulait autour du second fil recouvert de plastique blanc.

     

    Il faut identifier lequel des 2 fils est la masse (borne négative) et lequel est la borne positive.

    On peut faire cela avec un appareil de mesure permettant de mesure la continuité électrique.

    Le fil qui sera relié à la "pin" au centre du connecteur PC sera la borne positive.

     

    Dans Google mettez le terme testeur de continuité et en regardant les images vous comprendrez de quoi je parle.

     

    Le fil étant la borne négative est connecté à la cathode (K) du SCR (le thyristor) du circuit.

    Le fil étant la borne positive est connecté à l'anode (A) du SCR du circuit.

     

    Voici un lien vers un petit dessin qui peut aider à comprendre comment il est facile de connecter un flash à un SCR.

     

    Maintenant qu'est-ce qu'un thyristor ou un SCR.

     

    Les 3 lettres SCR signifie Silicon-controlled rectifier.

     

    Un SCR est simplement un interrupteur électronique que l'on utilise dans l'électronique de puissance.

    Mais contrairement au transistor qui peut amplifier le signal sur sa base, le SCR est un bête interrupteur qui n'amplifie rien.

    En envoyant une brève impulsion sur sa gachette, on l'amène à l'état de conduction. Une fois qu'il est en état de conduction

    la gachette ne sert plus à rien. Pour arrêter le SCR de conduire le courant, il faut que le courant qui le traverse descende en

    bas de la valeur limite de courant de maintien minimum. Si le courant qui le traverse baisse sous ce seuil minimum critique,

    le SCR repasse en mode bloqué. Un simple interrupeur, voilà ce qu'est un SCR.

     

    Avec du courant alternatif on peut décaler l'envoie du pulse sur la gachette à chaque demi cycle, ce qui permettra de faire varier

    l'intensité d'une ampoule électrique. C'est ce qu'on appelle un dimmer ou en français s'il vous plait, un gradateur.

     

    Noter que pour du courant alternatif, on utilisera plutôt le TRIAC qui n'est que 2 SCRs dans le même boîtier, chacun étant

    connecté à l'inverse de l'autre. En effet un SCR conduit le courant que dans un seul sens comme une diode.

     

    Dans un flash électronique, la tension aux bornes du tube-éclair monte à 300 volts environ.

    Et pour faire partir l'éclair, un pulse de 3000 à 5000 volts est envoyé sur le tube, ce qui ionise le

    gaz dans le tube et provoque un grand flash lumineux.

     

    Il faut donc utiliser un SCR capable de supporter 300 volts.

    En prenant un SCR de 400 volts pouvant faire passer de 4 à 8 ampères, on sera OK.

    Sur l'internet, on voit souvent dans les circuits, le thyristor TIC106D supportant 500 volts à 5 ampères.

     

    Je vous ai fait un petit schéma de connexion ci-dessous.

    Schéma de connexion du flash au circuit 

    Pour trouver les caractéristiques d'un SCR, il suffit de mettre son nom suivi du mot datasheet dans Google.

    Exemple : TIC106D datasheet ou tic106d datasheet.

    Pour trouver d'autres modèles de SCR entrer simplement ce que vous désirez avoir.

    Exemple : SCR 400 volts 8A  (note 8A est pour indiquer qu'on veut que le SCR supporte jusqu'à 8 ampères).

     

    Autre chose à savoir sur le SCR. En électronique les boîtiers des circuits intégrés sont normalisés.

    Ainsi le boîtier du TIC106D tel que je l'ai dessiné dans mon image un peu plus haut dans ce post s'appelle un boîtier TO-220.

     

    Le boîtier TO-220 est utilisé entre autre pour les SCRs, les TRIACs, les transistors de puissance et les régulateurs de tension.

    Les petits transistors utilisent très souvent le boîtier TO-92.

     

    Une question peut-être vous trotte dans la tête.

    Comment fait-on pour transformer le voltage de 4 piles AA de 1.5 volt chacune, soit 6 volts en 300 volts?

    C'est un peu la même technologie que l'on retrouve dans un taser gun ou stun gun qui est utilisée ici.

    Un circuit oscillant permet d'augmenter la charge dans un ou plusieurs condensateurs à chaque cycle d'oscillation.

    Lorsque le voltage atteint 300 volts, une petite del s'allume dans le dos du flash et aussi dans le viseur de l'appareil-photo

    pour indiquer que la charge électrique sur le condensateur du flash a atteint sa valeur maximum.

    Tenir un flash électronique chargé dans ses mains, c'est tenir 300 volts dans ses mains en quelque sorte.

     

    Taper voltage multiplier circuit dans la zone de recherche de Google pour voir des images sur cette technologie.

    Pour de l'information en français essayer le terme multiplicateur de tension.

    Noter qu'on peut faire cela en partant avec une tension continu (des piles) ou avec une tension alternative (110 ou 220 volts CA).

     

    Pour un circuit de déclencheur audio pour flash voir mon post du 7 avril 2012 ou bien

    chercher avec Google en utilisant le terme de recherche sound flash trigger.

     

    Il y a aussi la possibilité d'assembler un kit contenant toutes les pièces avec le PCB (Printed Circuit Board).

     

    Finalement, pour ceux qui veulent apprendre l'électronique mais sans faire de 3 à 5 années d'étude dans

    une école, il y a des piste de solution que je vous montre ici.

     

    Il existe sur le marché des kits faits spécifiquement pour apprendre l'électronique.

    Par exemple dans Google, taper un de ces termes de recherche :

    • kit électronique éducatif
    • electronics lab kit
    • electronics learning kit
    • electronic snap circuit
    • edukit électronique

     

    Autre chose à faire, aller sur Youtube et taper dans la zone de recherche : electronic lab kit.

    Vous pourrez regarder de nombreuses vidéos sur ce sujet et vous faire une opinion par vous-même

    pour voir si ça vaut la peine d'investir une partie de vos ressources financières dans un de ces kits.

     

    N'oubliez pas, Noël s'en vient. Un beau kit d'électronique pourrait être au pied du sapin à vous attendre.

     

    Mes amis!

    Mon chéri, que voudrais-tu avoir comme cadeau à Noël cette année? Aurais-tu des suggestions pour le Père Noël?

    Un kit d'électronique, un kit d'électronique, un kit d'électronique, yeeaaahhhhh!

    À la prochaine!

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique